Circonscription de Pontault-Combault

Site de la circonscription de Pontault-Combault - Seine-et-Marne

LA METACOGNITION Les enjeux pédagogiques de la recherche

30 / 09 / 2019 | Alexandra Labrousse

METACOGNITION Les enjeux pédagogiques de la recherche
par Joëlle Proust, membre du Conseil scientifique de l’éducation nationale

Joëlle Proust s’intéresse dans ce dossier à la métacognition des apprenants, c’est-à-dire leur capacité de s’auto-évaluer, tant sur le mode prédictif de ce qu’ils pourront se rappeler, des problèmes qu’ils pourront résoudre, etc. que sur le mode rétrospectif (ai-je bien perçu, me suis-je bien rappelé, ai-je bien compris, n’ai-je pas commis d’erreur ?)

La cognition désigne l’ensemble des traitements de l’information effectués par le cerveau, notamment ceux qui sont mis en jeux dans les apprentissages scolaires.

La métacognition désigne les processus cognitifs qui contrôlent et évaluent la cognition elle-même. Autrement dit, le terme de "métacognition" désigne l’ensemble des processus par lesquels chacun d’entre nous régule son attention, choisit de s’informer, de planifier, de résoudre un problème, repère ses erreurs et les corrige.

À l’école, cet ensemble de capacités joue un rôle central. Une "bonne régulation" conduit l’élève à s’engager dans l’apprentissage avec confiance et enthousiasme. La "mauvaise régulation" de la métacognition se solde parle dégoût d’apprendre, l’évitement de l’école, le décrochage, et par ce que l’on nomme "la spirale de l’échec".

 

Documents

  • metacognition_gt5.pdf
  • 30 / 09 / 2019

Images

  • metacognition.jpg
  • 30 / 09 / 2019

Mots-clés

 carousel